Logo FIFF

Archives

Retour

La séance des exploitants

Depuis maintenant cinq ans, lors de la journée du cinéma belge, le FIFF travaille en collaboration avec la Fédération des Cinémas de Belgique pour permettre aux exploitants de découvrir en amont les nouveautés belges qui feront l’actualité dans l’année à venir. En plus de la séance «C’est du belge», une projection d’une production ou d’une coproduction belge inédite leur est exclusivement consacrée. Cette année, une dizaine d’exploitants a pu découvrir en exclusivité le long métrage L’Invitation de Michaël Cohen, coproduit par Nexus.

C’est du belge/C’est du doc belge

Depuis sa création, le Festival International du Film Francophone de Namur œuvre pour accompagner et soutenir la diffusion du cinéma belge. Il y a 9 ans, le Festival a initié une série de réflexions sur les moyens à mettre en œuvre pour améliorer cette diffusion. C’est pourquoi nous souhaitons inviter les exploitants, afin de leur présenter l’incroyable diversité des productions belges, et le rôle crucial qu’ils jouent dans la bonne diffusion de ces films.

Nous sommes donc ravis d’avoir à nouveau pu organiser cette séance exceptionnelle qui a permis aux professionnels (exploitants, distributeurs, producteurs, programmateurs de festivals, responsables de centres culturels) de découvrir en avant-première les fictions qui feront l’actualité du cinéma belge francophone dans les mois à venir.

Depuis trois ans, nous avons également souhaité consacrer une séance spécifique au cinéma documentaire belge, en collaboration avec la Quadrature du Cercle, le réseau des programmateurs cinéma de centres culturels. Nous avons donc à nouveau présenté l’ensemble des documentaires belges sélectionnés par le FIFF cette année à l’occasion de la séance de 13h30, « C’est du doc belge ».

Apéro des programmateurs et des producteurs

Depuis 9 ans, le FIFF organise avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles, de Wallonie Bruxelles International et de WBImages, un rendez-vous durant lequel les producteurs belges et programmateurs internationaux sont invités à se rencontrer de façon informelle et amicale. Cette initiative a pour but de permettre aux professionnels étrangers de repérer les nouveautés belges à venir, et d’offrir aux producteurs belges l’opportunité de rencontrer des programmateurs incontournables sur la scène internationale. Par le biais de ces rencontres informelles, le FIFF souhaite favoriser la diffusion du cinéma belge à l’étranger. Etaient présents cette année :

  • Amaury Augé pour l’ACID
  • Frédéric Boyer pour le Tribeca Film Festival et le Festival de Cinéma Européen des Arcs
  • Marie-Pierre Duhamel pour le Festival International du Film de Macao
  • Nathan Fischer pour Stray Dogs
  • Tudor Giorgiu pour le Transilvania International Film Festival
  • Arnaud Gourmelen pour la Quinzaine des Réalisateurs et le Festival Premiers Plans d’Angers
  • Ivana Novotna pour le Festival international du Film de Karlovy Vary
  • Leo Soesanto pour le Festival International du Film de Rotterdam

Ceci n’est pas une Assemblée générale des Magritte du Cinéma

En 2017, ce sera – déjà – la 7ème édition des Magritte du Cinéma ! Avant de se plonger pleinement dans les préparatifs de cette nouvelle Cérémonie, l’Académie André Delvaux a proposé, une nouvelle fois, de faire le point sur ses actions avec ceux qui la soutiennent – parfois depuis la toute première édition – et qui donnent tout son sens à l’événement: les quelque 800 professionnels qui constituent ses membres.

L’objectif ? Parler des choix du passé et des perspectives d’avenir, des évolutions récentes, de ce qui changera en 2017 et des souhaits de l’Académie à plus long terme, en donnant la parole tant au CA qu’aux membres de l’Académie présents dans la salle.

L’Atelier des Auteurs : cinéma et littérature

L’Atelier des auteurs de la SACD a pour objectif de proposer aux scénaristes, cinéastes et aux praticiens du cinéma des réflexions sur leur métier. En 2016, les auteurs de la SACD en partenariat avec l’ASA proposaient de revenir sur les liens entre littérature et cinéma, pour évoquer la question de l’adaptation mais aussi les différentes pratiques d’écriture que peut avoir un auteur ou la rencontre entre écrivains et scénaristes,… Alors que la Belgique est une terre littéraire fertile, les initiatives d’adaptations d’œuvres littéraires sont peu nombreuses. Acquisition des droits, négociation d’option, recherche des ayants droits,… les envies d’adaptation sont complexes et risquées, voire quasi impossibles pour des auteurs sans producteurs. Le but de cet atelier sera notamment de faire émerger des propositions concrètes sur comment aider et accompagner les initiatives d'auteurs qui souhaitent se lancer dans une adaptation. Cette initiative s’inscrit dans la volonté de la SACD de renforcer l’autonomie des auteurs et des créateurs.

L’atelier des auteurs a ainsi mis autour de la table des scénaristes engagés dans des adaptations de romans ou de nouvelles, des experts en adaptation, un juriste qui a proposé un point juridique sur les modalités pratiques liées à l’acquisition des droits … Avec la présence notamment de : Marion Hansel, scénariste, réalisatrice, productrice ; Philippe Blasband, scénariste, écrivain, réalisateur ; Isabelle Fauvel, spécialiste dans le développement de projets cinématographiques et dans les passerelles entre littérature et cinéma ; Tanguy Roosen, Directeur juridique SACD-Scam ; Frédéric Castadot, scénariste et Président de l’ASA.

15 ans de cinéma made in Wallonie

A l’occasion des 15 ans de Wallimage, le fonds wallon de l’audiovisuel, Philippe Reynaert et Jacques Bredael ont co-signé un livre d’entretien intitulé Par ailleurs, le cinéma est une industrie paru dans la Collection "11 Questions + 1" des Editions du Cep. Dans le cadre du FIFF, le Directeur de Wallimage et le plus célèbre des présentateurs du Journal Télévisé de la RTBF, sont revenus sur les temps forts d’une stratégie économique qui a changé le visage de la Wallonie cinématographique. Plus de 30 professionnels ont assisté à cette présentation.

Rencontre avec CLAP !: le rôle des bureaux de tournage

Pour fêter ses 10 ans, CLAP ! proposait une rencontre autour du rôle et des missions d’un bureau d’accueil des tournages. En 10 années d’existence, le bureau d’accueil des tournages en Provinces de Liège, Luxembourg et Namur – CLAP ! asbl – est devenu un partenaire privilégié des maisons de production en Wallonie, mais aussi de nombreux producteurs étrangers.
Mais comment fonctionne un bureau d’accueil au quotidien ? Qui y travaille ? Quels sont ses objectifs ? A qui se destinent ses services ? Comment les améliorer ? Cette discussion s’est articulée autour d’un cas concret : la préparation et le tournage de la série belge Ennemi Public, tournée dans les Ardennes belges, avec notamment la participation d’Olivier Abrassart (directeur de production), François-Xavier Willems (directeur de production), Dominique Frizat (repéreuse) et Maxime Dechamps (Clap !).

Travailler dans le secteur audiovisuel : rencontre avec Mediarte

Cette séance avait pour objectif de présenter différents types de parcours dans les métiers de l'animation. Un spécialiste des effets spéciaux et un expert en décors travaillant pour différents studios d'animation ont témoigné de leur parcours et ont partagé leur expérience. En introduction à cette séance, mediarte.be a présenté en quelques mots le secteur audiovisuel dans ce qui le compose (chiffres du secteur) et a apporté quelques éléments sur la législation sociale de rigueur (type de contrat, barèmes, réglementations, etc.) afin de donner quelques clefs de compréhension et d'indiquer où aller chercher des informations.

Intervenants :

  • Daphné Braun - spécialiste décor - Dreamwall
  • Jan Hammeew - spécialiste VFX - The Fridge

Leçon de scénario : rencontre avec Philippe Claudel

L’atelier professionnel que la SACD organise avec le FIFF offre aux cinéastes et aux scénaristes l’occasion de discuter concrètement de leur pratique d’auteur. Depuis 5 ans, la SACD et le FIFF invitent le lauréat du Bayard d’or du scénario - Prix SACD de l’édition précédente à venir partager les secrets de son travail d’écriture. Après Pierre Scholler, Catherine Corsini, Denis Côté, et Abderrahmane Sissako, nous avons donc eu le plaisir et l’honneur d’accueillir cette année le lauréat du Prix l’année dernière pour Une enfance, Philippe Claudel.

Écrivain et réalisateur français, il est l’auteur de livres reconnus tels Les Âmes grises, gagnant du prix Renaudot en 2003, ou encore Le Rapport Brodeck, récompensé par le prix Goncourt des lycéens en 2007. Il fait ses premiers pas en tant que réalisateur en 2008 avec Il y a longtemps que je t’aime, qui remporte de nombreux prix dont le César du meilleur premier film. Il réalise ensuite Tous les soleils en 2011, Avant l’hiver en 2013 et Une enfance en 2015, tout en continuant son activité littéraire en parallèle.

Conférence de presse : création de la Belgian Screen Composers Guild

La Belgian Screen Composers Guild a profité de la clôture de l'Atelier Le 3ème personnage pour annoncer sa création, et revenir sur ses motivations et ses objectifs.

Les compositeurs pensent que l’union fait la force, même dans des métiers où l’individualisme primait jusqu’ici, et que tout doit être fait pour renforcer un secteur musical indispensable à la création cinématographique. La « Belgian Screen Composers Guild » est née le 3 septembre 2016. Elle se donne pour objectifs de :

  • Faire largement connaître les spécificités et les attributs d’une profession essentielle à l’écriture cinématographique et audiovisuelle.
  • Favoriser la musique originale composée et produite en Belgique.
  • Mener des actions visant à la revalorisation des budgets de musique de film, en concertation avec les producteurs, les pouvoirs publics et les organismes de financement.
  • Organiser des rencontres locales et internationales ainsi que participer aux manifestations majeures du cinéma belge et international.
  • Apporter à ses membres un espace d’échange et de partage d’expérience et d’information.

L’association est nationale et unitaire, elle veut regrouper les compositeurs professionnels du nord et du sud du pays qu'elle appelle à la rejoindre. Un statut particulier est prévu pour les compositeurs en devenir qui ne remplissent pas encore les conditions d’adhésion effectives.

Conférence de presse : La Quadrature du Cercle annonce un nouveau partenariat de diffusion avec Les Magritte du Cinéma

Créée il y a maintenant 4 ans au Festival de Namur, la Quadrature du Cercle, réseau des programmateurs cinéma dans les centres culturels et le secteur non marchand de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a profité de cette 31ème édition pour signer avec l’Académie André Delvaux, organisatrice des Magritte, une convention de partenariat pour la mise en valeur du cinéma belge.

Après le succès des projections organisées pour la Fête de la Fédération Wallonie Bruxelles le 27 septembre – 46 opérateurs, plus de 50 séances et 3000 spectateurs aux rendez-vous – la Quadrature du Cercle s’engage à faire (re)découvrir les films majoritaires francophones lauréats des Magritte du Cinéma 2017. 22 récompenses sont attribuées lors de la Cérémonie annuelle qui se tient le samedi 4 février à Bruxelles.

La tournée « Carte blanche aux Magritte » s’installera ensuite du 11 février au 12 mars 2017 dans les centres culturels à travers toute la Wallonie et à Bruxelles. C’est l’occasion pour le public de (re)voir les œuvres marquantes de nos créateurs et de rencontrer les réalisateurs, équipes de film, distributeurs et professionnels du métier.

Les ateliers

Cette année, en plus de ses traditionnels ateliers, le FIFF organisait à nouveau deux ateliers professionnels créés l’année dernière : « La Manufacture de Namur », consacré aux étudiants en cinéma, et « Le 3ème personnage », autour de la musique de films.

 

La Manufacture de Namur

Pour son trentième anniversaire, le Festival International du Film Francophone de Namur avait mis sur pied un nouvel atelier, intitulé La Manufacture de Namur. Cet atelier réunissait 15 étudiants et 15 formateurs d’écoles de cinéma francophones, qui avaient pu discuter et échanger pendant trois jours, créant ainsi de fait un véritable réseau d’écoles francophones, tout en assistant aux différents rendez-vous professionnels du festival, ainsi surtout qu’à des ateliers qui leur étaient dédiés. Cette première édition exceptionnelle s’est prolongée cette année avec les membres du jury Cantillon, qui, pour la première fois, étaient tous issus d’écoles de cinéma. Une fois leur mission de jury achevée, les 7 étudiants du jury étaient ainsi invités à prendre part à un programme spécifiquement élaboré à leur attention : leçons de cinéma, projections, réflexions sur l’écriture, la production, ainsi que des conseils pratiques pour débuter au mieux leur parcours de jeunes professionnels du cinéma.

Les participants

  • Mohamed Bachir, ISIS, Burkina Faso
  • Julie Bellard, HEAD, Suisse
  • Nina Degraeve, HELB, Belgique
  • Julien Kai, NDU, Liban
  • Jedjiga Loumi, ESAV, Maroc
  • Etienne Pierard-Dansereau, INIS, Québec
  • Gwendal Sartre, Le Fresnoy, France

Les étudiants étaient encadrés par Isabelle Fauvel, consultante spécialiste du développement et directrice artistique, Initiative Film (France). Ils ont notamment eu l’opportunité de pouvoir présenter leurs films d’école à de jeunes producteurs présentant des premiers longs métrages au Festival : Benoît Roland (Wrong Men, Belgique), Anthony Rey (Hélicotronc, Belgique), Amaury Ovise (Kazak Productions, France) et Anton Iffland Stettner (Stenola, Belgique).

 

Le 3ème personnage

Le Festival organisait pour la deuxième fois cette année, avec la complicité du Festival International du Film d'Aubagne (FIFA), un atelier dédié à la composition de musiques de film. Cette initiative s’inspire du travail mené depuis plusieurs années par le FIFA avec le concours de la SACEM. L’Atelier « Le 3ème personnage » est nommé en référence à Federico Fellini qui désignait ainsi la musique de film. Il réunit le trio « producteur, réalisateur, compositeur » autour d’une partition composée sur un extrait de scénario de film.

Un réalisateur, dont le projet de court métrage a reçu une aide à la production, a soumis en amont son scénario à un ou plusieurs jeunes compositeurs en précisant l’extrait sur lequel ils devaient travailler, ainsi que ses intentions musicales. À l’occasion du Festival, le producteur et le réalisateur du projet ont reçu chaque compositeur pour un entretien au cours duquel ils ont évalué les qualités artistiques des projets musicaux. C’était alors au compositeur de les convaincre de collaborer pour créer ensemble la partition. À l’issue de ces rencontres, il appartenait à chaque duo producteur/réalisateur d’envisager une future collaboration avec un compositeur à qui ils confieraient la partition musicale de leur projet.

Les compositeurs

  • Tom Bourgeois (BE)
  • Arnaud de Ghellinck (BE)
  • Nicolas Fieremans (BE)
  • François Hanse (BE)
  • Cyril Peron (FR)
  • Lionel Polis (BE)
  • Valério Selig (FR)
  • Virginie Tasset (BE)
  • The Penelopes (FR)
  • Margaux Vranken (BE)

Les films

  • Il avait toujours dit qu’un jour il partirait d’ici de Nora Burlet, produit par Need Productions (BE)
  • L’Arrêt de bus de Flore Bleiberg, produit par Alfredo Garcia (BE)
  • Puzzle d’Olivier Parroux, produit par Kwassa Films (BE)
  • Eté de Benjamin Hautenauve, produit par Altitude 100 (BE)
  • Garçon d’Isabelle Schapira, produit par Hélicotronc (BE)
  • Bâtards Sensibles de Rafael Andrea Soatto, produit par Offshore (FR)
  • Craps de Tünde Deak, produit par Perspective Films (FR)

 

13ème Forum de Namur - Atelier d’expertises

Depuis 13 ans, le Festival International du Film Francophone de Namur organise, avec le soutien de ses partenaires, le Forum Francophone de la Production. À l’origine de sa création résidait l’envie commune du FIFF et de ses partenaires de poursuivre leur réflexion quant au processus de création filmique, dans le but d’offrir un accompagnement toujours plus approprié et efficace aux artisans du cinéma francophone lors de la phase de développement de leur projet.

Cet atelier, unique en Francophonie, accueillait trois jours durant les porteurs de projets de 5 longs métrages de fiction francophones, rassemblant pour une intense session de travail l’auteur et le producteur du film. Entre séances individuelles et collectives, les participants ont pu bénéficier d’expertises en développement, en écriture ou en production, mais aussi en casting, en marketing ou en distribution. Ils étaient encadrés par 5 experts de renom qui, ayant pris connaissance en amont de leur dossier et de leur scénario, ont pu consacrer à chacun des binômes une heure de rendez-vous individuel, en plus des séances collectives. L’Atelier est destiné aux projets en développement ou en début de production, et s’intéresse plus particulièrement aux coproductions entre partenaires francophones. Il est ouvert à tous les auteurs et producteurs issus de la Francophonie.

Cette année, pas moins de 7 films passés par le Forum étaient présentés à l’occasion du Festival. Les participants du Forum 2016 ont ainsi eu l’opportunité de voir certains de ces films, et de rencontrer l’équipe du film suisse L’Ame du Tigre, de François Yang produit par Xavier Grin (PS Productions), qui avait rencontré lors du Forum son coproducteur belge, Joseph Rouschop (Tarantula).

Tout au long de ces 12 premières éditions, le Forum a expertisé 90 projets, dont 6 travaillés en 2015 dans le cadre du 30ème FIFF et 84 analysés entre 2004 et 2014. Sur les 84 projets expertisés lors des 11 premières éditions, 37 ont été finalisés : ils ont été et vont être projetés en salles dans de nombreux pays, présentés en festivals et certains d’entre eux ont même été primés. Ainsi, près de 50% des projets expertisés ont vu le jour dans le paysage cinématographique francophone.

Les projets 2016

  • Anka de Halima El Khatabi, produit par Patricia Bergeron pour Leitmotiv, Canada
  • L’Eté avant demain de Nathalie Saugeon, produit par Sébastien Haguenauer pour 10 :15 Productions et Les Productions Balthazar, France
  • C’est de famille ! d’Elodie Lélu, produit par Isabelle Truc pour Iota Productions, Belgique
  • Sans Soleil de Banu Akseki, produit par Cassandre Warnauts pour FraKas, Belgique
  • Une si longue lettre d’Angèle Diabang, produit par Eric Neve pour La Chauve Souris, France, et Karoninka Prod, Sénégal

Les experts 2016

  • Emanuelle Beaugrand-Champagne, casting, Canada
  • Pierre Chosson, scénario, France
  • Isabelle Fauvel, développement (Initiative Film), France
  • Alexis Hofmann, ventes et distribution (Bac Film), France
  • Ada Solomon, production (HiFilm Production), Roumanie

Le Forum est organisé en partenariat avec la Fédération Wallonie Bruxelles, l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC Québec), l’Office fédéral de la culture suisse, Téléfilm Canada, et le Fonds national de soutien à la production audiovisuelle du Grand Duché de Luxembourg.

Dans les traces d’Atelier Grand Nord

Depuis de nombreuses années, le FIFF met en avant les auteurs dans leur grande diversité et dans leur souci commun de l’écriture, ce maillon initial et indispensable de la grande chaîne de production du cinéma. Le FIFF et la SACD Belgique s’inscrivaient pour la 9ème fois « Dans les traces d’Atelier Grand Nord », qui réunit chaque année des scénaristes et des experts de France, Belgique, Québec, Suisse et Luxembourg pour un atelier d’une semaine entièrement consacré à la réécriture de scénarios, une étape délicate mais cruciale dans le développement d’un film de fiction.

« Dans les Traces d’Atelier Grand Nord » est une initiative de la SODEC, en partenariat avec le Commissariat Général aux Relations Internationales de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Centre National de la Cinématographie (CNC, France), et la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD France, Belgique et Canada). Depuis sa création en 2004, plus de 45 projets de films ont été portés à l’écran. La 13ème édition s’est déroulée du 27 janvier au 4 février derniers dans la région de l’Outaouais.

Se sont retrouvés à Namur pour ce suivi :

  • Belgique

Scénariste : Stefan Vuillet (Pasional)

Expert : Vanja d’Alcantara

  • France

Scénaristes : Margaut Bonhomme (Tiens toi debout) et Sabrina Chemloul (La Bâtarde)

  • Suisse

Scénariste : François-Christophe Marzal (Tambour Battant)

Expert : Ariane Heyraud

  • Québec

Scénariste : Jacques Davidts (Ru)

Expert : François Delisle

  • Afrique francophone

Scénariste : Angèle Diabang (Une si longue lettre)

Génération Talents !

Depuis 2010, le Festival mettait à l’honneur les jeunes comédiens au travers de deux événements : « Échanges de Talent(s) » et « Génération ! ». En 2016, ces deux ateliers ont fusionné et sont devenus « Génération Talents ! ». Concrètement, 17 jeunes comédiens issus de la francophonie ont été invités à Namur afin de travailler en groupe et rencontrer les professionnels présents (agents, directeurs de casting et réalisateurs). Le samedi 1er octobre, les participants ont travaillé sous la direction de 12 réalisateurs sur des extraits de Les Tubes, court métrage réalisé par Xavier Seron et Matthieu Donck, Parrains 2016 de cet atelier. L’ensemble des enregistrements réalisés lors de cette journée ont été livrés à un monteur qui a conçu une seule et unique séquence, type «Cadavre exquis» avec les différents extraits de tous les comédiens qui s’enchainent et se répondent. Cette journée était orchestrée avec la précieuse collaboration de l’ARRF, d’ADNStudio et de Bomel-Centre Culturel Régional de Namur. Le fruit de cet Atelier a été diffusé lors du Gala FWB/RTBF le mardi 4 octobre et relayé par nos différents réseaux sociaux. Les dimanche 2 et lundi 3 octobre, les comédiens ont rencontré les agents et directeurs de casting lors de sessions de travail sur base d’une scène de Ça rend heureux de Joachim Lafosse.

L’objectif de cet atelier est de permettre aux jeunes comédiens d’ouvrir leur carrière à l’international, vers les autres cinématographies francophones, et de favoriser les rencontres avec les agents et directeurs de casting. Cette année, nous avons accueilli :

Les agents et directeurs de casting

  • Emanuelle Beaugrand-Champagne – Directrice de casting (Québec)
  • Michaël Bier – Directeur de casting (Belgique)
  • Laure Cochener – Directrice de casting (France)
  • Brigitte Descormiers – Agent (France)
  • Doriane Flamand – Directrice de casting (Belgique)
  • Patrick Hella – Directeur de casting (Belgique)
  • Gonzalve Leclerc – Agent (France)
  • Kadija Leclere – Directrice de casting (Belgique)
  • Sébastian Moradiellos – Directeur de casting (Belgique)
  • Ann Willems – Directrice de casting (Belgique)

Les réalisateurs

  • Raphaël Balboni (Belgique/France)
  • Michiel Blanchart (Belgique)
  • Faustine Crespy (Belgique/France)
  • Benjamin D’Aoust (Belgique)
  • Tizian Büchi (Belgique/Suisse)
  • Louise Dendraën (Belgique)
  • Mathias Desmarres (Belgique/France)
  • Méryl Fortunat-Rossi (Belgique/France)
  • Alice Khol (Belgique/France)
  • Juliette Klinke (Belgique/Suisse)
  • Léopold legrand(Belgique/France)
  • Thomas Xhignesse(Belgique)

Les comédiens

  • Gabriel Da Costa (Belgique/France)
  • Adriana Da Fonseca (Belgique)
  • Chloé De Grom (Belgique)
  • Louise Dendraën (Belgique)
  • Egon Di Mateo (Belgique)
  • Anna Franziska Jaeger (Belgique)
  • Marouan Iddoub (Belgique)
  • Mylène Mackay (Québec)
  • Louise Manteau (Belgique)
  • Aurora Marion (Belgique)
  • Majd Mastoura (Tunisie)
  • Mathilde Rault (Belgique)
  • Prunelle Rulens (Belgique)
  • Tristan Schotte (Belgique)
  • Réal Siellez (Belgique)
  • Louis Sylvestrie (Belgique/France)
  • Raphaël Tschudi (Suisse)

A l’issue de cet atelier, Majd Mastoura a été choisi par Gonzalve Leclerc pour intégrer l’Agence Elizabeth Simpson. Marouan Iddoub a quant à lui été repéré par Arielle Léva, de l’Agence Artciné.