Logo FIFF

Ateliers

Contenu: 
Texte: 

Plus que quelques semaines avant la 32ème édition, tenez-vous prêts !

L’un des objectifs du FIFF est de fortifier le réseau professionnel qui s’est créé en francophonie grâce depuis plusieurs années. Les ateliers qui y sont organisés permettent de l’atteindre chaque année un peu plus. En  2016, cinq ateliers ont été organisés.

La Manufacture était cette année destinée aux jeunes qui composaient le Jury Emile Cantillon, tous issus d’écoles de cinéma. Une fois leur mission de jury achevée, les 7 étudiants, encadrés par Isabelle Fauvel étaient ainsi invités à prendre part à un programme spécifiquement élaboré à leur attention : leçons de cinéma, projections, réflexions sur l’écriture, la production, ainsi que des conseils pratiques pour débuter au mieux leur parcours de jeunes professionnels du cinéma.

Le FIFF a organisé pour la 2ème fois, avec la complicité du Festival International du Film d’Aubagne, le 3ème personnage, un atelier dédié à la composition musicale de film. Des réalisateurs ont proposé leur scénario à des compositeurs en précisant leurs envies et  intentions musicales.  A l’occasion du Festival, chaque duo producteur/réalisateur a rencontré les compositeurs afin d’écouter leurs propositions. Il leur appartient désormais d’envisager une future collaboration.

Offrir un accompagnement toujours plus approprié et efficace aux artisans du cinéma francophone lors de la phase de développement de leur projet est l’objectif du Forum. Pour ce 13ème Forum, 5 projets de longs métrages de fiction francophones ont été reçus. Les participants ont alors été encadrés par 5 experts en développement, en écriture ou en production, mais aussi en casting, en marketing ou en distribution.

Le FIFF s’inscrivait pour la  9ème fois Dans les traces d’Atelier Grand Nord .Chaque année des scénaristes et des experts de France, Belgique, Québec, Suisse et Luxembourg se retrouvent pour un atelier d’une semaine entièrement consacré à la réécriture de scénarios, une étape délicate mais cruciale dans le développement d’un film de fiction.

Enfin, cette année, les ateliers Echanges de talent(s) et Génération ! ont fusionné et sont devenus Génération talents !. Concrètement, une vingtaine de jeunes comédiens issus de toute la francophonie sont venus à Namur afin de travailler en groupe et de rencontrer les professionnels présents (agents, directeurs de casting et réalisateurs). Ils ont travaillé sur des extraits de Les Tubes de Xavier Seron et Matthieu Donck, Parrains de cet atelier. Le résultat, Le Cadavre exquis Les Tubes

 

Les films d'atelier

En 2015, pour Génération !, les comédiens et les réalisateurs des courts métrages sélectionnés en Compétition nationale – FWB ont travaillé, par petits groupes, autour d’extraits du court métrage 1 clé pour 2 de Delphine Noëls (2005). Les rushes de ces enregistrements ont été ensuite montés en « Cadavre exquis ».

En 2015 toujours,les comédiens d'Échanges de Talent(s) étaient également face caméra.

En 2014, les comédiens et les réalisateurs des courts métrages sélectionnés en Compétition nationale – FWB ont travaillé sur des extraits du long métrage Ça rend heureux de Joachim Lafosse (2006), produit par Eklektik.

En 2013, les comédiens de Génération ! ont travaillé en binôme avec les réalisateurs des courts de la Compétition nationale autour d’un monologue extrait du film La Fille sur le pont de Patrice Leconte, scénarisé par le réalisateur et Serge Frydman, ce qui a donné lieu au court film :