1993

La compétition officielle fait à nouveau preuve d’un bel éclectisme ! France bien sûr, mais aussi Belgique, Suisse, Canada, Burkina Faso, Tunisie, Mali, Algérie, pas moins de 8 pays prennent part à la compétition ! La section courts métrages, quant à elle permet de déceler quelques pépites en devenir… Jean-Marc Vallée (« C.R.A.Z.Y. »), Ismaël Ferroukhi (« Le Grand Voyage »), Fanta Regina Nacro (« La Nuit de la Vérité »), Stéphane Aubier (« Panique au village ») ou Alain Berliner (« Ma vie en rose ») présentent leurs premiers films… Le jury, présidé par le cinéaste guinéen Cheik Doukouré (qui peut s’enorgueillir d’être le premier homme à présider le jury du FIFF), a le nez creux en décernant le Bayard de la meilleure première œuvre à « Tombés du Ciel » de Philippe Lioret (« Je vais bien ne t’en fais pas », « Welcome »)

Au programme…

« En compagnie d'Antonin Artaud » de Gerard Mordillat (France), « Faut pas rire du bonheur » de Guillaume Nicloux (France), « Le Journal de Lady M » de Alain Tanner (Suisse), « Cible émouvante » de Pierre Salvadori (France), « Libéra Me » de Alain Cavalier (France), « Un homme à la mer » de Jacques Doillon (France), « Le Tronc » de Karl Zero (France), « Tombé du ciel » de Philippe Lioret (France), « Travolta et moi » de Patricia Mazuy (France), « L'Argent fait le bonheur » de Robert Guediguian (France), « Lettre pour L. » de Romain Goupil (France). 

 

Maka Kotto, Alain Doutey et Serge Reggiani

2013 © Festival International du Film Francophone de Namur

Création du site Internet par Expansion