2007

Ambiance « tea time » au FIFF, puisque le coup de cœur est consacré à la plus francophone des actrices anglaises, Kristin Scott-Thomas. Et dieu sait que le flegme british aura été utile pour l’ouverture ! Projeté en avant-première, on peut dire que « Cowboy », nouvelle collaboration de deux « régionaux de l’étape » (Benoît Mariage et Poelvoorde) est attendu du bon peuple namurois… à tel point qu’à quelques minutes du début de la projection, l’angoisse monte : c’est la panique devant le Cameo. On s’attendait certes au succès, mais un peu moins… à l’émeute ! La police est mobilisée, les bénévoles sont débordés, on s’en souviendra longtemps ! Quant au palmarès, il met à l’honneur une autre « régionale de l’étape », puisque le Prix de la meilleure comédienne revient à Cécile de France pour son rôle à contre-emploi dans « Où est la main de l’homme sans tête ? » des frères Malandrin. Une édition mouvementée, et plus namuroise que jamais !

Au programme…

« Cowboy » de Benoît Mariage (Belgique) ; « J’ai toujours rêvé d’être un gangster » de Samuel Benchetrit (France) ; « Andalucia » d’Alain Gomis (France/ Sénégal) ; « Continental, un film sans fusil » de Stéphane Lafleur (Québec), « Elle s’appelle Sabine » de Sandrine Bonnaire (France) ; « Délice Paloma » de Nadir Moknèche (Algérie) ; « Kinshasa Palace » de Zeka Laplaine (RD Congo) ; « Le Fils de l’Epicier » d’Eric Guirado (France) ; « Où est la main de l’homme sans tête » des frères Malandrin (Belgique) ; « La Face cachée » de Bernard Campan (France) ; « Un secret » de Claude Miller (France) ; « La Maison » de Manuel Poirier (France).

Ils ont dit dans la presse...

« Il y a une belle programmation et un beau jury. On sent un festival de qualité et très convivial », Sandrine Bonnaire, La Libre Belgique, 01/10/2007

« C’est la 3e ou 4e fois que je viens au Festival. Même si je suis Belge, j’ai découvert Namur grâce au Festival, et je trouve la ville charmante », Jonathan Zaccaï, Le Quotidien de Namur, 02/10/2007 

Ils nous l'ont raconté...

Jacqueline Pierreux, membre du Conseil d'Administration

Je ne manque pas de beaux souvenirs liés au FIFF, mais s'il est un rôle qui me tient à coeur, c'est celui de membre du comité de lecture du Forum Francophone de la Production, lancé en 2004. Chaque année, nous permettons à des porteurs de projets de longs métrages de fiction francophones de bénéficier de l'expertise de "parrains" en production, en écriture, en réalisation... Notre façon à nous d'apporter notre petite pierre à l'édifice des cinématographies francophones... Et c'est chaque année avec beaucoup d'émotion que je découvre dans la programmation du Festival l'un ou l'autre projet que nous avons aidé dès sa phase de développement. En 2007, « Faro, la Reine des Eaux » du réalisateur malien Salif Traoré enchantait le public, et avait l'heur de plaire à l'exigeant Jury Emile Cantillon, qui lui attribua le Prix de la meilleure première oeuvre.

  

Sandirne Bonnaire, Gérard Corbiau, Carole Karemera

  

Balufu Bakupa Kanyinda, Anna Mouglalis, Bernard Campan

 

Karine Vanasse, Kristin Scott Thomas

2013 © Festival International du Film Francophone de Namur

Création du site Internet par Expansion