2008

Cette 23ème édition offre un véritable défilé de stars du cinéma français, avec en premier le coup de cœur consacré à la toujours très élégante Isabelle Huppert. Isabelle qui ne semble plus quitter le cinéma belge, puisqu’après avoir tourné avec Joachim Lafosse (« Nue Propriété »), elle revient présenter le très applaudi « Home » en ouverture, ainsi qu’une sélection de ses meilleurs films. Autre figure incontournable du cinéma français, le facétieux sieur Lucchini vient gratifier le public namurois d’une leçon de cinéma. Autant dire que la langue de Molière, La Fontaine et Céline en voit de toutes les couleurs. Le jury, présidé par le très charismatique réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako, remet pour la première fois le Bayard d’or à un film documentaire, Puisque nous sommes nés de Jean-Pierre Duret et Andréa Santana. Enfin, notons que l’année 2008 voit l’entrée dans la danse d’un tout nouveau format, le clip !

Au programme…

« Home » d’Ursula Meier (Suisse/ Belgique/ France) ;  « Le Crime est notre affaire » de Pascal Thomas (France) ; « La Belle Personne » de Christophe Honoré (France) ; « Les Bureaux de Dieu » de Claire Simon (France) ; « Puisque nous sommes nés » de Jean-Pierre Duret et Andréa Santana (France) ; « Tout est parfait » de Yves-Christian Fournier (Québec) ; « La Vie Moderne » de Raymond Depardon (France) ; » Entre les murs » de Laurent Cantet (France) ; « Le Premier Venu » de Jacques Doillon (France) ; « L’Apprenti » de Samuel Collardey (France) ; « En attendant Pasolini » de Daoud Aoulad Syad (Maroc) ; « Je veux voir » de Khalil Joreige et Joanna Hadjithomas (Liban) ; « Khamsa » de Karim Dridi (Algérie/ France).

Ils ont dit dans la presse...

« Le FIFF, ce n’est pas de l’esbroufe. Les ateliers, les colloques sur la production, les rencontres pro sur l’avenir du ciné, l’accent mis sur le jeune public. Tout cela est fait ici de manière intelligente et sensible », Olivier Gourmet, La Meuse, 29/09/2008

Ils nous l’ont raconté…

Florence Gabriel, accueil invité

C’était en 2008, j'accompagnais Karin Viard et son producteur. Sa dernière présentation de film avait lieu à 20h25. Il y a eu pas mal de retard, et elle devait reprendre le dernier Thalys pour Paris le soir même! En rentrant dans la voiture, le chauffeur nous dit qu'il ne reste que 40 minutes avant le départ du train! Un peut court Namur-Bruxelles en 40 minutes! Le chauffeur (Pascal en l'occurrence) fait ce qu'il peut en roulant prudemment (of course) mais assez vite! De temps, en temps, Karin regardait le compteur en disant à Pascal avec un petit air coquin: "Pascal, n'oubliez pas que je suis une grande actrice!" (en insistant sur le graaaande!). Comme Karin avait une robe moulante et des talons aiguilles, je lui ai demandé si elle n'avait pas d'autres chaussures avec elle. Elle avait des grosses baskets qu'elle a mises à ses pieds. On est arrivé devant l'entrée de la gare du midi à l'heure où le Thalys partait, elle est sortie en courant avec Pascal et le producteur (sa robe noire moulante et ses grosses baskets aux pieds!) et elle m'a hurlé en sprintant "Au revoir Florence et MERCI POUR TOUT!!!!". Je suis restée toute paf, toutes les portes du van grandes ouvertes (je n'arrivais pas à les refermer mécaniquement!) et j'ai attendu patiemment ce cher Pascal qui est revenu tout rouge 5 minutes plus tard en me criant "YES!! Ils l'ont eUUUUUUUUUUUUUu!!". Là-dessus on est allés boire un petit coup (avec modération, of course)!! On l'avait bien mérité!

  

Karin Viard, Roschdy Zem

  

Olivier Gourmet, Isabelle Huppert, Abderrahmane Sissako, Stefan Liberski

 

Fabrice Lucchini, Nicole Garcia, Claire Simon

2013 © Festival International du Film Francophone de Namur

Création du site Internet par Expansion