Logo FIFF

André Téchiné

Président du Jury – Réalisateur, France

Cinéaste de la passion amoureuse et du romanesque, André Téchiné réalise plus d’une vingtaine de films. D’abord critique pour Les Cahiers du cinéma, il passe très vite derrière la caméra avec Paulina s’en va, mettant en scène Bulle Ogier.

Dans son film suivant, Souvenirs d’en France, on retrouve déjà les thématiques qui feront la signature d’André Téchiné : les liens familiaux, les conflits de classes sociales et l’exil. Avec Barrocco sorti l’année suivante, il réunit pour la première fois à l’écran Gérard Depardieu et Isabelle Adjani qu’il retrouve quelques années plus tard sur le film Les Sœurs Brontë. Réalisateur fidèle du Festival de Cannes, il y reçoit le Prix de la mise en scène pour Rendez-vous en 1985, et y revient en 1993 pour présenter Ma saison préférée, pour lequel public et critiques sont unanimes.

Le Lieu du crime, L’Homme qu’on aimait trop, Les Voleurs… André Téchiné signe des films de passions ardentes et de désirs secrets. En partie autobiographique, Les Roseaux sauvages sera récompensé par 3 César dont celui du Meilleur Film et du Meilleur réalisateur. Il abordera à nouveau les thèmes de la quête d’identité et de l’homosexualité dans plusieurs de ses œuvres parmi lesquelles Les Témoins (2007) et Quand on a 17 ans (2016), tous deux projetés en compétition à la Berlinale. En 2019, il retrouve son amie Catherine Deneuve pour L’Adieu à la nuit, abordant cette fois-ci le thème de la radicalisation.

Dans son rapport privilégié à la jeunesse, André Téchiné a toujours travaillé avec de jeunes comédiens. Lambert Wilson, Juliette Binoche, Elodie Bouchez, Lubna Azabal, sont quelques-uns des talents révélés par ses films.