Logo FIFF

Archives

Retour

LE 30ÈME FIFF EN QUELQUES CHIFFRES


• 32.678 spectateurs
• 7.504 participants au FIFF Campus.
• 600 participants aux rencontres et ateliers professionnels
• 77 longs métrages
• 82 courts métrages
• 16 clips
• 150 séances et 42 visions de presse
• 1.464 accrédités dont 340 journalistes
• 25 territoires représentés, dont 17 pays francophones
• 1.273 nuits d’hôtel
• 30.089 visites sur notre site Internet pendant le Festival

A l’occasion de notre trentième anniversaire, il n’était pas question de faire un festival de rétrospectives mais bien de tourner notre regard vers l’avenir en soutenant la jeune génération belge et francophone. En ouverture, le FIFF a donc accueilli le 1er long métrage du jeune réalisateur belge Antoine Cuypers, « Préjudice », avec notamment Nathalie Baye, Arno et Thomas Blanchard. « Ce festival est très beau et important pour le film. C’est essentiel d’y être pour l’accompagner, surtout qu’il est vraiment réussi. » Nathalie Baye à propos de « Préjudice ». Ciné télé revue, 8/10/2015 Premier film également pour la réalisatrice française Baya Kasmi, qui a clôturé cette édition avec « Je suis à vous tout de suite ».

LE FIFF DANS LES MÉDIAS


« Le Festival international du Film francophone  de Namur n’est plus à présenter. En place depuis 1986, il n’a cessé de croitre et de se faire connaître au niveau international. Aujourd’hui la machine roule presque toute seule. Presque car ils sont nombreux à travailler dans l’ombre pour faire de ce rendez-vous des amoureux du cinéma une vraie réussite chaque année ». La Meuse – 3/10/2015

« Le FIFF namurois a débuté vendredi et comme d’habitude l’engouement public est exceptionnel. » Cinevox – 4/10/2015 « Namur – most prominent French speaking Film festival. » Nine O’Clock (Roumanie) – 5/10/2015


« Le FIFF joue la carte de la fidélisation et s’avère une belle rampe de lancement pour les nouveaux talents. » Le Soir - 18/09/2015


« Le FIFF a les mêmes armes qu’au début : une sincérité exemplaire, une bonhomie des plus beaux jours et une convivialité difficilement égalable. » Branchés culture - 10/10/2015


ILS ONT DIT ...


« Ca me fait plaisir de venir rencontrer des cinéastes belges et de passer du temps dans un festival où l’on sent que les gens sont vraiment là pour l’amour du cinéma. Namur ce n’est pas la frime. Ca m’a l’air joyeux. ». Vanessa Paradis – Le Soir – 3/10/2015.


« Le cinéma doit à la fois divertir, mais aussi  faire penser et faire voyager. Et le FIFF arrive à très bien refléter cette volonté. » Nathalie Baye - La Meuse - 1/10/2015


« C’est chouette de laisser une plateforme au cinéma flamand. En Belgique, le cinéma est séparé politiquement. Je trouve important qu’il existe un mélange. Car cela permet de s’inspirer les uns les autres. » Raf Reyntjens, réalisateur « Paradise Trips » - L’Avenir - 6/10/2015


« Qu’est-ce qui vous ramène toujours au FIFF? La simplicité. L’humanité. C’est d’abord ça : des émotions et des rapports humains. Après, la programmation et leur envie de diffuser un cinéma différent et francophone, de pays et de films qu’on ne pourrait pas voir s’ils n’avaient pas la tribune qu’ils ont au FIFF. Et d’autre part, c’est un festival très accessible au public. C’est  important que le public participe autant parce qu’il voit des choses qu’il n’irait probablement pas voir autrement. » Olivier Gourmet – www.fiff.be


« (Le FIFF) m’a nourri de belles rencontres. Je repars avec un gros bagage. » Laura Smet, L’Avenir - 9/10/2015

 
« C’est un des festivals les plus sympathiques. Il y a vraiment une belle ambiance, une belle camaraderie. Les équipes de films se mélangent pendant les soirées ce qui n’arrive pas beaucoup ailleurs. Aussi, la majorité des films y est en langue française et je trouve important d’avoir un festival où tous ces petits territoires qui se battent pour faire leurs films en français puissent échanger, collaborer, partager leurs oeuvres (…) C’est un événement qui est d’autant plus important aujourd’hui qu’il est de plus en plus difficile de faire des films. » Marc-André Grondin – www.fiff.be