Logo FIFF

Archives

Retour

Depuis 33 ans, le FIFF Namur a pris sa place, pour faire de la diffusion et la promotion du 7ème art un rendez-vous incontournable au niveau national comme international. De cette façon le cinéma sous tous les angles est découvert par un public de plus en plus abondant. Le FIFF Namur veille à éduquer les nouvelles générations ainsi qu’à encourager la création de sorte à faire valoir le cinéma francophone. Au fil des années la notoriété du festival ne cesse d’accroitre. C’est cet automne qu’aura lieu la 34ème édition du Festival International du Film Francophone. En outre, le FIFF Namur en dehors des 8jours de fête du cinéma continue de briller toute l’année. Il organise également la caravane du court et les séances Cinéma Parents Non Admis en plus de sa participation active à des événements tels que : les Magritte du Cinéma ou les Trophées Francophones.

 

                        

  • 32.000 spectateurs

  •  6.500 jeunes spectateurs

  •  900 participants au FIFF Pro

  •  74 longs métrages

  •  85 courts métrages

  •  139 séances

  •  1.539 accrédités dont 384 accrédités presse

  •  19 pays francophones représentés

  •  405.450 € de campagne média

  •  1.177 nuits d’hôtel

  •  
Deux nouveautés cette année :
  • Le comité des ambassadeurs

Depuis 2002, le FIFF s’est successivement entouré de personnalités belges de renom qui ont endossé le rôle de « Présidents d’honneur », à l’instar du cinéaste Gérard Corbiau et des comédiens Olivier Gourmet et Fabrizio Rongione.
À l’occasion de la 33ème édition, le FIFF a souhaité donner un nouvel élan à cette fonction en constituant un Comité réunissant dix personnalités du 7ème Art francophone dont le point commun est d’entretenir un lien fort avec le Festival, et ce depuis plusieurs années. 
Rassemblant des professionnels originaires des 4 coins de la Francophonie, notre Comité d’Ambassadeurs a pour missions d’étendre le réseau de notre Festival et de faire rayonner le FIFF à l’international aussi bien auprès du grand public que des professionnels.

Le FIFF est extrêmement fier et honoré de compter parmi son Comité des Ambassadeurs :            ​​​​​​

  • Nabil Ayouch : réalisateur – Maroc
  • Sandrine Bonnaire : comédienne et réalisatrice – France
  • Jean-Pierre et Luc Dardenne : réalisateurs et producteurs – Belgique
  • Maxime Delauney : producteur – France
  • Virginie Efira : comédienne – Belgique
  • Ursula Meier : réalisatrice – Suisse
  • Yolande Moreau : comédienne et réalisatrice – Belgique
  • Ada Solomon : productrice – Roumanie
  • Abderrahmane Sissako : réalisateur - Mali/Mauritanie
  • Karine Vanasse : comédienne et productrice - Québec   

 

 

  •        Les sections


Cette 33ème édition a été l’occasion de reformuler et redéfinir les différentes sections au sein desquelles ont été présentés quelque 150 films. 

 

EN COMPÉTITION 

La Francophonie, c’est une multitude de cultures différentes. Pour en illustrer ses accents les plus divers, l’équipe de programmation sélectionne les films les plus forts de l’année et les présente à travers 4 compétitions : 2 consacrées aux longs métrages et 2 aux courts métrages, pour un total de plus de soixante titres programmés.

Compétition officielle

Les films incontournables du moment, qui font la part belle à l’émotion et la réflexion. 

Compétition 1ère œuvre de fiction

Une sélection de premiers films innovants, engagés et singuliers.

Compétition internationale du court

Des courts métrages en provenance des quatre coins de la Francophonie, comme autant d’invitations à la découverte.

Compétition nationale-FWB du court

Une sélection de titres révélateurs de la vitalité du format court belge francophone.

 

EN EXCLUSIVITÉ

Une sélection 5 étoiles, présentée à Namur en toute exclusivité ! 

Avant-premières

Un panorama de longs métrages de fiction projetés en primeur au FIFF, avant leur sortie en salle. 

Place au doc ! 

Des oeuvres en prise directe avec l’actualité, pour les cinéphiles avertis comme pour les novices, permettant à chacun de reconsidérer sa vision du monde. 

Les pépites du court 

Une sélection unique de courts, délicieuse mise en bouche avant le long métrage. 

Cap sur la Flandre 

Nos plus proches voisins nous offrent le meilleur de leur cinématographie, comme autant d’opportunités de se découvrir à travers l’autre. 

FIFF en séries

Séries et web-séries : 2 nouveaux formats de fiction à expérimenter sur grand écran ! 
Un panorama de films à (re)découvrir sans modération !

 

RETROSPECTIVES

Focus cinéma belge francophone

Une section composée de 6 longs métrages incontournables sortis en salle ces 12 derniers mois.

Coup de coeur 

Un hommage à une personnalité phare du 7ème art francophone avec la projection de plusieurs de ses films. 

Séances spéciales

Séances en audiodescription pour les aveugles et malvoyants, séances avec sous-titrage adapté pour les sourds et malentendants, séances hommage.

 

FIFF CAMPUS 
Une sélection de longs et courts métrages spécialement conçue pour le public scolaire, dès l’âge de 3 ans.

 

Ils ont dit ... 


« Entre le chapiteau, la petite place et le théâtre habité par les âmes de Shakespeare, Rossini ou encore Mozart, les stars venues présenter leurs films se mélangent au public. À Namur, il n’y a ni strass ni paillettes, c’est l’amour du cinéma qui prime. » 
Jihane BOUGRINE 
LESECO.MA -1/10/18

Est-ce que c’est une fierté pour toi, étant belge dêtre dans le jury d’un festival belge ? 

« Mais surtout celui-là! Parce que Namur, moi, je n’y avais pas encore été. Je voulais y aller depuis tellement longtemps. Donc j’étais tellement contente quand ils m’ont proposé de faire jury ici. Ce festival a une réputation de dingue, à l’étranger, en France et en Belgique, ou même ailleurs. » 
Stéphanie Crayencour 
Bruxelles Bondy Blog -4/10/18

Présenter un fillm en tournée ou en festival comme aujourd’hui, ça vous plaît ?

« J’adore ça. C’est un peu comme au théâtre : vous venez au contact des gens pour parler de ce que vous avez fait et voir s’ils ont aimé. C’est comme un cuisinier qui ne va pas en salle. Il met beaucoup de temps et d’amour à faire un plat puis il part avec le serveur. S’il va en salle, c’est chouette, il voit qui a mangé » quoi et ce qu’ils en ont pensé, c’est sa récompense, c’est présenter le travail. Plus il y a de date plus je suis content ! »
Fred Cavayé 
La meuse Namur -4/10/18