Logo FIFF

Je m'appelle Leila

 

"Je m'appelle Leila"

Nous sommes dans une période où la question des rapports homme femme, notamment dans une optique de domination et d’égalité, est à nouveau présente.

Dans le cadre de la campagne « Le Déclin de l’Empire du Mâle »,  le FIFF  et Esperanzah! collaborent dans un projet soutenu par la Coopération belge au développement  – DGD. 
Le projet de sensibilisation et d’éducation par le développement artistique « Je m’appelle Leila » est à destination des adolescents de 16 à 18 ans. Il aborde la question du genre dans sa dimension Nord-Sud. 

Objectifs de fond :

  • Rendre compte des différentes conditions de la femme partout dans le monde.
  • Dégager des facteurs d’explications de ces différences de condition
  • .Assimiler des premières clefs de compréhension de la notion de genre (différences non-biologiques entre les hommes et les femmes dépendantes de facteurs socio-économiques et culturelles).

 

Objectifs de forme :

  • : Produire un projet artistique avec des jeunes qui pourra lui même aller toucher un public plus large notamment lors des festivals Esperanzah! et FIFF

 

Via diverses animations, conférences, projections de films, ateliers d’écriture et de suivi créatif, le projet se déroule en quatre phases :

  • Appréhender la question du genre, rendre compte des différences de condition de la femme dans le monde et comprendre les facteurs qui les sous-tendent.

Dans un premier temps, en amont des deux festivals, plusieurs classes de Notre Dame Namur et l’IATA participeront à des ateliers animés par le CNCD 11.11.11 et travailleront autour de cette question de genre.

  •  La Création de contes qui seront racontés et filmés par les élèves.

Dans un deuxième temps, les élèves qui le souhaitent, participeront à une journée d’écriture au cours de laquelle, ils rédigeront des petits contes sur base de ce qu’ils ont appris lors des ateliers. Ils enregistreront également face caméra leur conte. Tout au long du projet, une équipe en audiovisuel de l’IATA sera présente et se chargera de réaliser le making off.

  • L' exposition des contes au festival Esperanzah! à destination du grand public.

Dans un troisième temps, ces mêmes élèves seront invités à Esperanzah !. pour déclamer sur scène les poèmes qu’ils auront rédigés. Ils viendront le 04 août en après-midi au festival de musique, dans le chapiteau « Art de rue ». Au sein de cet espace « Je m’appelle Leïla », les contes enregistrés seront diffusés en continu sur des écrans. Le FIFF s’associe en soirée, en proposant la projection du film « Amal » en présence du réalisateur Mohamed Siam.

  • Une dernière phase au FIFF où les élèves de primaire du FIFF Campus réaliseront des capsules vidéo en stop motion pour mettre en images les contes racontés par leurs ainés.

Dans le cadre du FIFF Campus, les ateliers « Cinéma d’animation » animés par la Province, s’engagent également dans le projet. Les élèves de primaire réaliseront des courts métrages d’animation en Stop motion sur base des histoires inventées par les élèves de Notre Dame Namur et de l’IAT

Le 05 octobre dès 13h, pour la clôture du FIFF Campus, l’ensemble du public sera invité à venir écouter les étudiants déclamer leur poème sur scène en duo avec un comédien professionnel. Des écrans diffuseront les vidéos face cam « je m’appelle Leila », les courts métrages et le making off du projet.

Un artiste d’Esperanzah ! viendra donner un concert sous le chapiteau pour clôturer sous le chapiteau le projet commun.

 

 

Le projet est 100% namurois puisque le CNCD-11.11.11-Namur, l’Établissement des Sœurs de Notre Dame de Namur et l’IATA – Institut d’enseignement des arts techniques sciences et artisanats – nous accompagnent dans l’aventure.

Pour plus d'information, Cliquez ici