j
h
m
s
Favorites

29e édition du Festival
Du 3 au 10 octobre 2014

Pour sa 29ème édition, le FIFF a frappé fort en accueillant des personnalités telles qu'Audrey Tautou (Coup de coeur), Mélanie Laurent venue faire ses premiers pas de réalisatrice avec Respire, la légende Michel Piccoli, le réalisateur Christophe Honoré, parrain de notre atelier "Echange de talent(s)" ou encore Emma de Caunes et Olivia Ruiz dans notre Jury Courts métrages !

Le rideau s'est levé avec le film de Stefan Liberski Tokyo Fiancée et est retombé avec Balle perdue de Stéphane Demoustier.

Le court métrage était mis à l'honneur durant tout le weekend à l'occasion de 3 compétitions (nationale, internationale et clips).

Parmi les 156 films présentés, épinglons Timbuktu d'Abderrahmane Sissako, grand favori de cette édition, qui estreparti avec le Bayard d'or du meilleur film, celui du Meilleur Scénario et le Prix du Jury Junior !

Tiercé gagnant également pour le Québécois Xavier Dolan puisque Mommy est reparti avec le Bayard du meilleur comédien, de la Meilleure comédienne et de la Meilleure photographie.

En 2014, 32 899 spectateurs ont afflué dans les salles namuroises.

Jury Longs métrages

Compétition Officielle

Bayard d'or du Meilleur film

Timbuktu d’Abderrahmane Sissako (Mauritanie/France)

Prix Spécial du Jury

Examen d’État de Dieudo Hamadi (RDC/France)

Bayard du Meilleur comédien

Antoine-Olivier Pilon dans Mommy de Xavier Dolan (Québec)

Bayard d'Or de la Meilleure comédienne

Anne Dorval et Suzanne Clément dans Mommy de Xavier Dolan (Québec)

Bayard d'Or de la Meilleure photographie

André Turpin dans Mommy de Xavier Dolan (Québec)

Bayard d'Or du Meilleur Scénario

Abderrahmane Sissako et Kessen Tall pour Timbuktu d’Abderrahmane Sissako (Mauritanie/France)

Mention

Tu dors Nicole de Stéphane Lafleur (Québec)

Jury Emile Cantillon

Compétition première Œuvre de fiction

Bayard d'Or de la Meilleure première oeuvre

Le Challat de Tunis de Kaouther Ben Hania (Tunisie/France)

Prix découverte

Mercuriales de Virgil Vernier (France)

Mention

Qu’Allah bénisse la France d’Abd Al Malik (France)

Jury Courts métrages

Compétition Internationale courts métrages

Bayard d'Or du Meilleur court métrage

Twaaga de Cédric Ido (Burkina Faso)

Prix du Jury

Les Pécheresses de Gerlando Infuso (Belgique)

Mention

L’Homme au chien de Kamal Lazraq (Maroc)

Compétition Nationale - FWB

Prix du Meilleur court métrage

La Part de l’ombre d'Olivier Smolders (Belgique)

Prix du Jury

Solo Rex de François Bierry (Belgique, France)

Prix d'interprétation

Jean Le Peltier dans Lucha Libre d'Ann Sirot et Raphaël Balboni (France)

Prix de la Meilleur photographie

Simon Gillard pour Yaar de Simon Gillard (Burkina Faso)

Prix du Meilleur Clip

I Lost My Hopes (In Paradise) par Mountain Bike (BE)
Réalisation : Milo Gony (FR)

Prix du Public longs métrages fiction de la Ville de Namur

Melody de Bernard Bellefroid (Belgique/Luxembourg/France)

Prix du Public documentaire

Frère et sœur de Daniel Touati (France)

Prix du Public courts métrages

Vertiges d'Arnaud Dufeys (Belgique)

Prix du Jury junior

Timbuktu d’Abderrahmane Sissako (Mauritanie/France)

Prix Cinevox

Melody de Bernard Bellefroid (Belgique/France/Luxembourg)

Prix BeTV du long métrage

Bouboule de Bruno Deville (Bouboule)

Prix BeTV du court métrage

Monstre de Delphine Girard (Belgique)

Prix Arte

Elena de Marie Le Floc'h et Gabriel Pinto Monteiro (Belgique)

Prix Format court

Art d’Adrian Sitaru (Roumanie)

Jury Longs métrages

Safy Nebbou, réalisateur (France) - PRÉSIDENT

Kaveh Bakhtiari, réalisateur (Suisse)

Nabil Ben Yadir, réalisateur (Belgique-Maroc)

Jean-François Caissy, réalisateur (Québec)

Fatou Ndiaye, comédienne (France-Sénégal)

Ada Solomon, productrice (Roumanie)

Maud Wyler, comédienne (France)

Jury Courts métrages

Emma de Caunes, comédienne (France) - PRÉSIDENTE

Karim Moussaoui, réalisateur (Algérie)

Bernard Payen, programmateur et réalisateur (France)

Olivia Ruiz, chanteuse (France)

Astrid Whettnall, comédienne (Belgique)

Jury Emile Cantillon

Paul-Émile Baudour (Belgique)

Jennifer Casadessus (France)

Julie de Wispelaere (Suisse)

Oana Ghera (Roumanie)

Frédérique St-Pierre (Québec)

Wendmimtiri Wilfried dit Johnson Zida (Burkina-Faso)

Hiba Chaari (Maroc)

Jury Junior

César DETREZ (Institut Saint-Berthuin de Malonne)

Clara LEHON (Collège Notre-Dame de Basse-Wavre)

Armelle GRATIA (Collège d'Alzon)

Maëlle CEOLA (Lycée de Namur)

Robin GOLENVAUX (Lycée Sainte-Croix, Notre-Dame de Hannut)

Manon CREETEN (Athénée Léonie de Waha)

Juliette MICHEL-VALLIN (IATA Namur)

Jury Cinevox

Madyson Herbrecht (Bruxelles)

Mathieu Didembourg (Namur)

Chantal Donceel (Bordet Assesse, Namur)

Jeremy Van Cromphaut (Bruxelles)

AUDREY TAUTOU

C’est en 1999 qu’Audrey Tautou fait une entrée fracassante dans le monde du 7ème art français : face à Nathalie Baye, elle incarne une jeune esthéticienne dans le film « Vénus beauté » de Tonie Marshall et remporte le César du Meilleur espoir féminin.

Elle enchaine notamment avec le rôle principal du film « Le Battement d’ailes du papillon » de Laurent Firode qui remporte en 2000 le Bayard d’or du meilleur film. Le rôle que lui offre Jean-Pierre Jeunet marque un tournant dans sa carrière : elle tourne « Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain ». Le film est un phénomène, accumulant les records au box-office aussi bien en France qu’à l’étranger et notamment aux États-Unis où les Américains la comparent à Audrey Hepburn.

En 2002, commence l’aventure de « L’Auberge espagnole », film choral de Cédric Klapisch tourné à Barcelone avec Romain Duris et Cécile de France. Là encore, le film devient culte pour toute une génération.

Arrivent alors ses premiers rôles internationaux avec « Dirty Pretty Things » de Stephen Frears et « Happy End » d’Amos Kollek. Ses grands yeux bruns, ses airs timides et son sourire séduisent Alain Resnais, avec qui elle tourne, en 2003, le film « Pas sur la bouche », aux côtés notamment de Sabine Azéma et Pierre Arditi.

En 2004, elle renouvelle sa collaboration avec Jean-Pierre Jeunet dans le drame romantique adapté de Sébastien Japrisot « Un long dimanche de fiançailles ». Elle reçoit alors sa seconde nomination au César de la Meilleure actrice et le film est de nouveau un succès, tant sur le plan national qu’international. Elle retrouve ensuite ses compères pour « Les Poupées russes »,suite de « L’Auberge espagnole », avant de décrocher l’un des rôles alors les plus courtisés : celui de l’agent Sophie Neveu dans l’adaptation du best-seller « Da Vinci code » de Dan Brown. Mise en scène par Ron Howard, elle donne la réplique au multi-oscarisé Tom Hanks.

Son charme continue de séduire nombre de réalisateurs tels que Pierre Salvadori, qui lui confie les rôles principaux de « Hors de prix » et « De vrais mensonges », ou encore Claude Berri, pour lequel elle joue aux côtés de Guillaume Canet dans « Ensemble, c'est tout » (2007), adapté du roman d’Anna Gavalda.

Anne Fontaine la choisit pour incarner, face à Benoit Poelvoorde, la mythique Coco Chanel dans « Coco avant Chanel » (2009), biopic de la célèbre couturière.

En 2010, elle foule pour la première fois les planches en jouant « Une maison de poupée » d’Ibsen, mis en scène par Michel Fau au Théâtre de la Madeleine à Paris. C’est avec un autre comédien belge, François Damiens, qu’elle partage l’affiche de la comédie romantique « La Délicatesse » (2011) de Stéphane et David Foenkinos, adapté du roman éponyme.

Lors du FIFF 2012, elle est « Thérèse Desqueyroux » dans le dernier film de Claude Miller avant de retrouver Romain Duris dans « L’Écume des jours » de Michel Gondry (2013), tourné en partie en Belgique. 2013 est l’année des retrouvailles avec son personnage de Martine dans « Casse-tête chinois », dans le dernier épisode de la trilogie de Cédric Klapisch.

Afin d’illustrer ce Coup de coeur, Audrey Tautou présente 5 films aux festivaliers, 4 parmi sa propre filmographie et 1 long métrage francophone qu’elle affectionne tout particulièrement.

  • « De vrais mensonges » de Pierre Salvadori
  • « Coco avant Chanel » d'Anne Fontaine
  • « Dieu est grand, je suis toute petite » de Pascale Bailly
  • « Thérèse Desqueyroux » de Claude Miller
  • « Heremakono, en attendant le bonheur » d’Abderrahmane Sissako

Ouverture et Clôture

Tokyo Fiancée de Stefan Liberski (Belgique/Québec/France)

Terre battue de Stéphane Demoustier (France/Belgique)

Compétition Officielle

Alléluia de Fabrice du Welz (Belgique/France)

Bande de filles de Céline Sciamma (France)

Le Beau monde de Julie Lopez Curval (France)

Examen d’État de Dieudo Hamadi (RDC/France)

Félix et Meira de Maxime Giroux (Québec)

Frère et sœur de Daniel Touati (France)

Geronimo de Tony Gatlif (France)

Melody de Bernard Bellefroid (Belgique/ Luxembourg/France)

Mommy de Xavier Dolan (Québec)

L’Oranais de Lyes Salem (Algérie/France)

Que ta joie demeure de Denis Coté (Québec)

Timbuktu d’Abderrahmane Sissako (Mauritanie/France)

Tokyo Fiancée de Stefan Liberski (Belgique/ Québec/France)

Toto et ses sœurs d’Alexander Nanau (Roumanie/Allemagne)

Tu dors Nicole de Stéphane Lafleur (Québec)

Compétition Première Œuvre de Fiction

7, Rue de la folie de Jawad Rhalib (Belgique)

Adios Carmen de Mohamed Amin Benamraoui (Maroc/Belgique)

L’Année prochaine de Vania Leturcq (Belgique/France)

Au Milieu de nulle part de Nguyen Hoang Diep (Vietnam/France/Norvège/Allemagne)

Bastardo de Nejib Belkadhi (Tunisie)

Bébé Tigre de Cyprien Vial (France)

Bouboule de Bruno Delville (Suisse/Belgique)

Ceci n’est pas un polar de Patrick Gazé (Québec)

Le Challat de Tunis de Kaouther Ben Hania (Tunisie/France)

L’Éclat furtif de l’ombre de Patrick Dechesne et Alain-Pascal Housiaux (Belgique/Allemagne)

Être de Fara Sene (Belgique/France)

Hope de Boris Lojkine (France)

Jacques a vu de Xavier Diskeuve (Belgique)

Japanese Dog (Câinele Japonez) de Cristian Tudor Jurgiu (Roumanie)

Lonbraz Kann de David Constantin (Île Maurice)

Mercuriales de Virgil Vernier (France)

Pause de Mathieu Urfer (Suisse)

Qu’Allah bénisse la France d’Abd Al Malik (France)

Terre Battue de Stéphane Demoustier (France/Belgique)

Vincent n’a pas d’écailles de Thomas Salvador (France)

Regards du Présent

Après nous ne restera que la terre brûlée de Delphine Fedoroff (Belgique)

Cendres de Mélanie Pavy et Idrissa Guiro (France/ Sénégal)

Chantier A de Tarek Sami, Lucie Dèche et Karim Loualiche (France/Algérie)

Cochihza de Khristine Gillard (Belgique)

Le Goût des Myrtilles de Thomas de Thier (Belgique/Luxembourg)

Le Grand Homme de Sarah Léonor (France)

Le Grimoire d’Arkandias de Alexandre Castagnetti (France/Belgique)

Les Héritiers de Marie-Castille mention-Schaar (France)

Home Sweet Home de Nadine Naous (Liban/France)

Iranien de Mehran Tamadon (Suisse/France)

La Marche à suivre de Jean-François Caissy (Québec)

Les Messagers de Hélène Crouzillat et Laetitia Tura (France)

Méthamorphoses de Christophe Honoré (France)

Mon Amie Victoria de Jean-Paul Civeyrac (France)

La Mort du Dieu serpent de Damien Froidevaux (France)

La Petite Reine d’Alexis Durand Brault (Québec)

Respire de Mélanie Laurent ( France)

Les Souvenirs de Jean-Paul Rouve (France/Belgique)

Sud eau Nord déplacer d’Antoine Boutet (France)

Triptyque de Robert Lepage et Pedro Pires (Québec)

Une ferme entre chien et loup de Chantale Anciaux (Belgique)

Vie sauvage de Cédric Kahn (France)

Focus cinéma belge francophone

Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique/France/Italie)

Henri de Yolande Moreau (Belgique/France)

La Marche de Nabil Ben Yadir (France/Belgique)

Pas son genre de Lucas Belvaux (Belgique/France)

Puppylove de Delphine Lehericey (Belgique/Suisse)

Les Rayures du zèbre de Benoît Mariage (France/Belgique)

Focus cinéma belge flamand

Halfweg de Geoffrey Enthoven (Belgique)

Image d'Adil El Arbi, Bilall Fallah (Belgique)

Labyrinthus de Douglas Boswell (Belgique/Pays-Bas)

Plan Bart de Roel Mondelaers (Belgique)

Séances spéciales

Famille

Bouboule de Bruno Delville (Suisse/Belgique)

Le Coq de St-Victor de Pierre Gréco (Québec)

Le Grimoire d’Arkandias de Alexandre Castagnetti (France/Belgique)

Classique

La Vie et rien d'autre de Bertrand Tavernier (France)

En audio description

Pas son genre de Lucas Belvaux (Belgique/France)

Tomboy de Céline Sciamma (France)

Compétition internationale

Séance 1

Petit homme de Jean-Guillaume Sonnier

Mademoiselle de Guillaume Gouix

L’Homme au chien de Kamal Lazraq

The Dancing d'Edith Depaule

Séance 2

Twaaga de Cédric Ido

Art d'Adrian Sitaru

La Météo des plages d'Aude-Léa Rapin

L’Ouragan Fuck You Tabarnak ! d'Ara Ball

Deep Space de Bruno Tondeur

Séance 3

Les Pécheresses de Gerlando Infuso

Tant qu’il nous reste des fusils à pompe de Caroline Poggy et Jonathan Vinel

Le Mal du citron de Jérémy Rosenstein et Kaspar Schiltknecht

Été 91 de Nadim Tabet et Karine Wehbe

Compétition nationale - FWB

Séance 1

Les Pécheresses de Gerlando Infuso

Une Séparation de Michaël Bier

Chazam ! de Jean-François Metz

Jung Forever de Jean-Sébastien Lopez

Les Corps étrangers de Laura Wandel

Solo Rex de François Bierry

Séance 2

Deep Space de Bruno Tondeur

Vertiges d'Arnaud Dufeys

L’Être venu d ailleurs de Renaud de Putter et Guy Bordin

Albertine d'Alexis Van Stratum

Osez la Macédoine de Guérin Van Der Vorst

Séance 3

Paul et Virginie de Paul Cartron

Babysitting Story de Vincent Smitz

Sophie de Cédric Bourgeois

Triptyque de Camille Mikolajczak

Libre maintenant de Pierre Liebaert

La Bûche de Noël Vincent Patar et Stéphane Aubier

Séance 4

De la rage de Margo Fruitier

Yaar de Simon Gillard

Avec Lou d'Isabelle Schapira

La Demi-saison de Damien Collet

Espagnol niveau 1 de Guy Dessent

Séance 5

La Part de l’ombre d'Olivier Smolders

Lucha Libre d'Ann Sirot et Raphaël Balboni

Elena de Marie Le Floc'h et Gabriel Pinto Monteiro

Monstre de Delphine Girard

The Dancing d'Edith Depaule

Compétition clips

Warder par Robbing Millions (de Marine Dricot & Gaspard Ryelandt

A Thousand Times par The Hacker & Perspects de Antoine De Bary

Lupark par Alazard de Antonin Schopfer & Thomas Szczepanski

SONS par Concorde de Alexis Beaumont & Rémi Godin

I Lost My Hopes (In Paradise) par Moutain Bike de Milo Gony

Infirmière par Fauve de Fauve

Carnival par Marc Bérubé de Kristof Brandl

Gi Jane (Fill Me Up) par Jackson And His Computer Band de Mrzyk & Moriceau

Thieves par Scarlett O'hanna de Léo Lefèvre & Scarlett O'hanna

Caress par Alazard de Thomas Szczepanski

Void par BRNS de Mihnea Popescu & Olivier Boonjing

Elmando par Sandro Joyeux de Octavian Anton

Ivory par Movement de Fleur & Manu

Fire par MLCD de Nicolas Guiot

Kiss par The Blaze de Jonathan Alric

Pouvoir Aux Roux par Jules & Jo de Maxime Pistorio

Systematic par Midnight Juggernauts de Mrzyk & Moriceau

Koko par Nicola Testa de Nicola Testa & Martin Landmeters

Metropolis par Monogrenade de Christophe Collette & Joshua Sherrett

L’Amour Dans Le Motu par La Femme de Marlon Magnée & Sacha Got

Hope par Kid Wise de Truman & Cooper

Regards du présent

Aïssa de Clément Trehin-Lalanne

L’Autre femme de Marie Kâ

Ça peut passer à travers le mur de Radu Jude

Carte postale de Mahassine El Hachadi

La Collection d'arômes (Colectia de arome) d’Igor Cobileanski

La Coupe de Geneviève Dulude-Decelles

En Août de Jenna Hasse

Les Enfants sauvages de Renaud Lessard

Entre ici et là-bas d'Alexia Bonta

Essaie de mourir jeune de Morgan Simon

Guy Moquet de Demis Herenger

I comme Iran de Sanaz Azari

Jamais jamais d’Erwan Le Duc

Oripeaux de Sonia Gerbeaud et Matthias de Panafieu

Rebelote de Thomas Szczepanski et Antonin Schopfer

Selma de Mohamed Ben Attia

T’étais où quand Michael Jackson est mort ? de Jean-Baptiste Pouilloux

Toutes des connes de François Jaros

Un conte contemporain de Sadri Jemail

Les Visites de Clément Abbey

Focus cinéma belge flamand

Get ripped de Leonardo Van Dijl

Lilith de Maxim Stollenwerk

12 Minuten over vrede (collectif)

Cadet de Kevin Meul

De Weg van alle vlees de Deben Van Dam

Sonnet 81 de Maaike Neuville

Wolfsmelk d’Hans Vercauter

Séance spéciale : Rue des ravissantes

L’Autostoppeur de Julien Paolini

Le Cowboy de Normandie de Clémence Madeleine Perdrillat

Notre Faust d'Elsa Blayau et Chloé Larouchi

Rue des Ravissantes d'Anne-Laure Daffis et Léo Marchand

La section pédagogique du FIFF éduque la jeune génération à l’image en leur proposant des projections, mais également des ateliers techniques et citoyens.

En quelques chiffres, voici un aperçu du succès du FIFF Campus :

  • 7.599 spectateurs aux séances FIFF Campus dont 404 professeurs
  • 1.599 participants aux rencontres et expositions pédagogiques
  • 31 séances Campus
  • 32 ateliers (19 techniques et 13 citoyens)
  • 10 associations partenaires
  • 3.093 participants aux séances maternelles et primaires, dont 155 professeurs
  • 4.102 participants aux séances secondaires et supérieurs, dont 249 professeurs
  • 211 visiteurs aux expositions

Pour sa 29ème édition, le FIFF Campus était parrainé par le réalisateur belge Nabil Ben Yadir (« Les Barons », « La Marche »), par ailleurs membre du Jury Longs métrages. Il a rencontré les jeunes sous le chapiteau le dernier jour du FIFF pendant une heure et demie.

« L’honneur m’est donné cette année d’être parrain du FIFF Campus. Comme on dit chez moi : « C’est la classe ! ». L’éducation à l’image est primordiale, surtout dans le monde dans lequel nous vivons ! En tant qu’autodidacte, aller à la rencontre de jeunes est quelque chose de vital pour moi (…) ».

Nabil Ben Yadir

Le FIFF Campus a aussi été l’occasion, pour la 2ème année consécutive, de poursuivre et d’intensifier nos collaborations avec les écoles de cinéma belges. Ainsi, en plus du plateau de cinéma mis en place avec l’IAD, une émission tv était réalisée tous les jours par les étudiants de la HELB et l’IHECS dans 17 des conditions professionnelles. Les étudiants de l’IATA réalisaient quant à eux de courts reportages tout au long de la semaine.

Le FIFF organise 4 ateliers professionnels portant sur différentes thématiques de la chaine de fabrication d'un film :

  • 11ème Forum de Namur : la production
  • Dans les traces d'Atelier Grand Nord : le scénario
  • Echanges de talent(s) : le casting
  • Génération 2014 : le casting

Atelier d'expertises

Les projets :

  • Dès l’aube de Philip Martin, Eaux Vives Productions (Xénia Maingot), France
  • L’Homme qui valait 35 milliards de Pierre Duculot et Samuel Malhoure, Need Productions (Anton Iffland Stettner), Belgique
  • Les Nains de Hicham Lasri, Pan Productions (Rita El Quessar), Maroc
  • Sons of Sunday de Rami Kodeih, Senorita Films (Rita Dagher), Liban
  • Trans de Géraldine Boudot, Koro Films (Dianne Jassem et Céline Chapdaniel), France
  • Yukonstyle de Sarah Berthiaume, La Boîte à Fanny (Fanny-Laure Malo), Québec

Les experts :

  • Emanuelle Beaugrand-Champagne, Casting, Québec
  • Pierre Penneman, Scénario, Belgique
  • Isabelle Fauvel, Développement (Initiative Film), France
  • Pamela Leu, Ventes et distribution (BE For Films), Belgique
  • Paul Thiltges, Production (Paul Thiltges Distribution), Luxembourg

Dans les traces d'atelier Grand Nord

Se sont retrouvés à Namur pour ce suivi :

  • Nicole Borgeat, expert, Suisse
  • Eric Boulianne, Les Sauvages de Mégantic Québec
  • Eric d’Agostino, L’Ecrivain, Belgique
  • Raphaëlle Desplechin, expert, France
  • Elsa Diringer, Terrain vague, France
  • Mathieu Gérault, Sentinelle sud, France
  • Philippe Lasry, expert, France
  • Serge Mirzabekiantz, Le Coeur noir des forêts, Belgique
  • Matthieu Reynaert, expert, Belgique
  • Klaudia Reynicke, Le Voisin, Suisse
  • Laura Schroeder, Barrage, Luxembourg

Échanges de talent(s)

Les comédiens :

  • Antonin Schopfer (Suisse)
  • Catherine De Léan (Québec)
  • Mehdi Ramdani (Algérie)
  • Charlotte Vandermeersch (Belgique)
  • Arieh Worthalter (Belgique)

Sous la houlette du réalisateur français, Christophe Honoré.

Chaque année, plusieurs professionnels du secteur acceptent de participer à cet atelier :

  • Emanuelle Beaugrand-Champagne – Directrice de casting (Québec)
  • Michaël Bier et Doriane Flamand – Directeurs de casting (Belgique)
  • Aurélie Guichard – Directrice de casting (France)
  • Patrick Hella – Directeur de casting (Belgique)
  • Kadija Leclère – Directrice de casting (Belgique)
  • Christelle Michelet – Agent (France-TalentBox)
  • Sarah Teper et Leïla Fournier – Directrices de casting (France)
  • Mallory Vabre – Agent (France - VMA)

Génération 2014

Parallèlement à l’atelier « Échanges de talent(s) », le FIFF met à l’honneur les jeunes comédiens belges émergents. Regroupant tous les comédiens belges à l’affiche des courts métrages sélectionnés dans le cadre de la Compétition nationale – FWB, cet atelier a pour but de favoriser les rencontres avec réalisateurs, agents et directeurs de casting.

Les projets

  • Dès l’aube de Philip Martin, Eau Vive Production, France
  • L’Homme qui valait 35 milliards de Pierre Duculot, Need Productions , Belgique
  • Les Nains de Hicham Lasri, Pan Productions, Maroc
  • Sons of Sunday de Rami Kodeih, Senorita Films, Liban
  • Trans de Géraldine Boudot, Koro Films, France
  • Yukonstyle de Sarah Berthiaume, La Boîte à Fanny, Canada

Les experts

  • Emanuelle Beaugrand-Champagne, Casting, Canada
  • Pierre Penneman, Scénario, Belgique
  • Isabelle Fauvel, Développement, Initiative Films, France
  • Pamela Leu, Ventes et distribution, Be For Films, Belgique
  • Paul Thiltges, production, Juliette Films, Luxembourg