Logo FIFF

Ateliers

Contenu: 
Texte: 

L’un des objectifs du FIFF est de consolider le réseau professionnel qui s’est créé en francophonie depuis plusieurs années. À l'occasion de sa 33ème édition, 4 ateliers sont organisés.

Le 14ème Forum de Namur ouvre à nouveau ses portes pour cette 33ème édition du FIFF ! Après une année de pause en 2017 pour repenser le concept, cet atelier revient avec une nouvelle formule adaptée. Il permet aux 6 projets de longs métrages de fiction en développement sélectionnés de bénéficier d’expertises afin d’évaluer et de renforcer la qualité et la faisabilité de leur projet. Ces projets seront analysés selon 4 domaines d’expertises : le développement, l’écriture, la production et la vente (marketing/distribution).

Dédié à la composition de musique de films, l’atelier Le 3ème personnage s’inspire du travail mené depuis plusieurs années par le FIFA avec le concours de la SACEM. L’atelier s’agrandit et s’ouvre pour la première fois au format documentaire, après avoir intégré en 2017 les projets de longs métrages de fiction. 12 réalisateurs, dont le projet de film a reçu une aide à la production ou au développement, ont proposé leur scénario à plusieurs compositeurs en précisant leurs envies et intentions musicales. 

Le FIFF et la SACD continuent de s’inscrire Dans les traces d’Atelier Grand Nord, qui réunit chaque année des scénaristes et des experts de France, Belgique, Québec, Suisse et du Luxembourg pour un atelier d’une semaine entièrement consacré à la réécriture de scénarios, une étape délicate mais cruciale dans le développement d’un film de fiction. Les partenaires de Grand Nord ont invité les scénaristes de l’édition 2018 à venir se retrouver au FIFF autour de la version retravaillée de leur scénario, pour une relecture critique et un nouvel échange, le suivi étant une étape cruciale de la réécriture. Parallèlement à ces retrouvailles, les participants de l’atelier auront l’opportunité de prendre part aux autres activités du FIFF. L’occasion de renforcer le réseau des auteurs réunis par Grand Nord mais aussi de rencontrer les professionnels présents et d’encourager les liens professionnels au-delà des frontières.

Enfin, Génération Talents ! permet à de jeunes comédiens belges et francophones de rencontrer agents et directeurs de casting (belges francophones et flamands, français, québécois), et d'ouvrir ainsi leur carrière à l'international. C'est en outre un moment unique de travail entre eux, sous la direction de jeunes réalisateurs belges. Une quinzaine de jeunes comédiens belges et 4 comédiens internationaux issus de l’Espace Francophone sont invités à Namur afin de travailler en groupe et rencontrer les professionnels présents.

Les films d'atelier de l'édition 2017

En collaboration avec l’ARRF, ADN studio, Eye Lite et Chocolat Noisette, une journée de tournage a été organisée, durant laquelle les comédiens ont été amenés à travailler sous la direction des réalisateurs des courts métrages de la Compétition nationale. Le résultat de ce tournage a donné naissance à un petit court métrage type « Cadavre exquis ». Cette journée de tournage a été encadrée par la réalisatrice Géraldine Doignon (pour l’ARRF), qui a choisi de travailler autour du court métrage Lucha Libre d’Ann Sirot et Raphaël Balboni.

Dans le cadre de l’Atelier Génération Talents ! 2016, organisé lors du 31ème FIFF, 17 comédiens ont travaillé sous la direction de 12 réalisateurs autour d’extraits du court métrage Les Tubes de Matthieu Donck et Xavier Seron. Un Atelier mis en place par le FIFF et l’ARRF, avec l’aide d’Adn Studio et du Centre culturel de Namur (Bomel).

En 2015, pour Génération !, les comédiens et les réalisateurs des courts métrages sélectionnés en Compétition nationale – FWB ont travaillé, par petits groupes, autour d’extraits du court métrage 1 clé pour 2 de Delphine Noëls (2005). Les rushes de ces enregistrements ont été ensuite montés en « Cadavre exquis ».

 

En 2015 toujours, les comédiens d'Échanges de Talent(s) étaient également face caméra.

 

En 2014, les comédiens et les réalisateurs des courts métrages sélectionnés en Compétition nationale – FWB ont travaillé sur des extraits du long métrage Ça rend heureux de Joachim Lafosse (2006), produit par Eklektik.

 

En 2013, les comédiens de Génération ! ont travaillé en binôme avec les réalisateurs des courts de la Compétition nationale autour d’un monologue extrait du film La Fille sur le pont de Patrice Leconte, scénarisé par le réalisateur et Serge Frydman, ce qui a donné lieu au court film :